On a tous passé des week end de merde… Malgré l’excellente beuverie pour les 30 ans de l’ami paysan ce fut mon cas… Je me suis arreté à Puteaux pour prendre des amis et me suis fait braqué ma voiture dans la nuit : Un gps, un ipod et 10 bouteilles de vins dans la nature (si j’ose dire)… La police recherche un sourd, bourré mais qui sait ou il va! La police en question m’a aussi expliqué que c’était de ma faute : Une Audi A6 immatriculée en province, je suis une friandise pour la racaille parisienne. J’espere qu’ils prendont le temps d’écouter le contenu de l’Ipod : ça les changeras de Stromae. Je suis donc rentré à Nancy avec pour seul guide une médaille de Saint Christophe et un GPS de téléphone précis à 3.5km… Après plusieurs heures de trajet en supportant les radios locales de Champagne Ardenne, j’entreprend de sacrifier le budget consacré au passage de ma carte verte lors d’un stage de golf prévu cet été au remplacement des sus-cités objets (ceux qui me connaissent le confirmeront : pour moi sortir des toilettes sans GPS, c’est déjà à la grace de dieu ; quant à tolérer France Inter sans pouvoir brancher un popod sur l’autoradio c’est un coup à perdre le peu de santé mentale qu’il me reste). Et qu’apprends-je en consacrant le pnb du gabon à la greffe de pancréas de Steve Jobs? Scott Columbus, batteur d’exception qui a bercé mon enfance et un peu plus de ses martelements pachydermiques est mort… Même pour un Darou ça fait trop : vodka…

Je sais pas pour vous mais pour les gros coups durs, j’ai toujours trouvé que la vodka était adaptée… En l’espece pour le deuil de mon frere de métal ça s’imposait : c’est froid comme Asgard, efficace, brutal et parfaitement exécuté.

La Vodka en question est une vodka polonaise du nom de Snow Leopard, elle est faite à base d’épautre… Ca me rappel de bons souvenirs l’épautre… j’ai fait mes premiers essais agronomiques en testant les herbicides plus ou moins selectif du blé sur l’épautre… (oui, l’épautre c’est un blé à la con qui mets trois plombes a cuire…) Le teste à été inondé, à la fin ça ressemblait plus au Vietnam qu’a un essai agro! c’était il y a dix ans.. nous avions délimité les placettes d’essai en dessinant les contours avec du round up! ne me jugez pas, on voyait les choses différement à l’époque 😀

Personnellement je conserve ma vodka au congel pour toujours la boire glacée. La boire tiède serait se faire la vodka du diable. Mauvais point pour le bouchon, toujours chiant a ouvrir, surtout quand la bouteille est aussi givré qu’un biodynamiste! Elle est parfaitement limpide, c’est tout de meme un minimum, mais elle a aussi un joli éclat. Oui je commente l’aspect d’une vodka : ya bien des clampins qui commentent  la taille des bulles du champagne alors que ça fait des années qu’on leur dit que ça ne dépend que de la pression de gaz (garantie constante sur toutes les méthodes traditionnelles jusqu’a une paire d’année après le dégorgement). Le nez est joliment floral sur la violette et le muguet avec des notes de chlorophylle et de pain complet. Surtout, elle n’est pas du tout alcooleuse. Disons le : ça commence pas mal. La bouche à une attaque un peu huileuse, d’ou l’impératif de température pour celle ci, mais la finale est franche et nette comme je les aime. Une vodka ça dois pas bavouiller en bouche, c’est gloupe! un peu rond, finale clean, un chaud et froid dans la gorge et la on profite de la rétroolfaction comme un souvenir éthéré … Ici la rétro est bien longue avec un joli esprit de céréale, d’orge et un végétal anisé très élégant sur le fenouil.

Vous l’aurez compris c’est une très jolie vodka qui se veut premium et qui à les moyens de ses ambitions. En même temps.. ça peut à 45 € la bouteille.. Si c’est un peu cher c’est parcequ’en achetant cette vodka vous participez à la sauvegarde du Léopard des Neiges… Perso si je veux eviter que les gros matous ne meurent j’ai qu’a déjà arréter d’accélerer quand ils traversent devant moi… ça me coutera moins cher et avec l’argent économiser je m’acheterais pour 35 € un bouteille de stolinchka chtolinca tolinchaka… une autre vodka que je préfère mais moins cher (la Stolichnaya en fait..). Mais si vous croisez un Leopard des neiges, trinquez avec lui vous ne serez pas déçu!

Daaahuuuuut tout triste…

« There The Road Begins, Where Another One Will End... » Hail bro’!

Publicités