Vous connaissez les vins du Roussillon? C’est une terre merveilleuse de bons rapport qualité prix. La semaine derniere les commerciaux de Dom Brial, la cave coop’ de Baixas sont venu présenter des vins pour voir si mon patron préféré (gloire et longue vie à lui, qu’il soit mille fois benis, je prie pour que son premier enfant soit un mâle et qu’on soient compatible s’il lui faut un rein) pouvait en distribuer. La dégustation était vraiment interessante et je vous recommande une bonne partie des produits Dom Brial (eviter les rosé qui ont une teinte et un degré d’alcool trop soutenue quand meme…). La discussion deborde un peu sur les muscats de Rivesalt et un commercial me propose de m’envoyer une serie d’echantillons de leur chateau les pins sous tube WIT. Les tubes wit sont un syteme de conditionnement de 6cL à capsule a vis de qualité. Personnellement je trouve que c’est une façon très élégante de comuniquer sur les vins en envoyant des enchantillons. Comme j’aime pas boire seul je me suis dit je vais partager avec vous ; oui.. vous deux : Maman et Helmut…

Ok.. trahit par la photo.. j’en ai deja fluté un… c’était le Primage

Rivesaltes Primage 2005

C’est un Rivesaltes, un vin doux naturel rouge avec donc un fort degré d’alcool et du sucre résisuel, un peu typé banyul, sans l’oxydation. La couleur manque d’intensité. Le nez est trop évolué a mon gout et surtout marqué par un champignon frais qui evoque plus les moisis de cave que l’evolution. En plus ni le sucre ni l’alcool n’arive a enrobé les tannin encore poudreux. On va oublier.

Muscat de rivesalte 2009

La robe est assez pale.  Le nez de muscat est exhubérant, dominé par l’abricot (en fait avec un coté un peu lacté qui évoque le yahourt a l’abricot, c’est très gourmang , commeuh dirait Cyrileuh Lignaqueuh « MMMm!!! ya de l’abricot, on sent bieng l’abricot, c’est bon l’abricot!!! ») et la pèche. Il est d’une grande pureté.  L’équilibre est parfait avec une jolie acidité qui rafraichit l’enssemble. Un produit très réussit.

Rivesaltes Ambré 2004

Comme son nom l’indique la couleur est plus soutenue. Outre l’abricot, le nez tire plus vers la pate de coing. La bouche est une merveille!!! Quand vous avez une retroolfaction aussi différente que le nez, le vin merite sans doute d’etre carafé minimum attendu… Mais bon carafer 6 cl… Mais quelle bouche!!! Explosive! Complexe!! Un peu de caramel! de l’epcice (cardamome)! un fruit plus complexe (abricot lignacois peche mais aussi poire et coing)!! J’adore!! Et l’equilibre en bouche est tout aussi subtil.. Manque un peu de longueur peut etre…

Rivesalte 1993

Ancore un peu plus ambrée.. Le nez s’est domestiqué, plus marqué par l’évolution, la cire et le miel.. l’épice a vin chaud reste toute fois présente et le fruit joue un peu les prolongations. En bouche l’équilibre m’apparait un peu plus alcooleux mais satisfesant. On trouve la longueur qui manquait aux autres echantillons. C’est tout de meme un joli vin.

Clairement, je suis emballé par l’ambré 2004 et deçu par le primage. Les autres étant vraiment sympa aussi.. par contre j’adore le WIT!! Pas de défaut, des vin ouverts… par contre pour les vieux millésimes je ne suis pas sur que ce soit une grande idée.. le WIT donne envie de boire tout de suite… non.. pas de les boire très WIT, le jeu de mots hard discount est visiblement un exercice imposé a tout les blogs vinicoles, j’y ai déjà soucris dans le titre pour etre tranquille.. et toc!

DaAAAhuuuuut!!!!!!

Publicités