Je le sais … Ca  me perdra… Quand une femme avec des yeux plus bleus que la jaunisse d’un daltonien me demande une faveur je ne peux pas dire non… Pour être honnête j’ai jamais su dire « non » à une femme (la réciproque n’étant pas si évidente…). Je me retrouve donc, contre mes convictions religieuses les plus intimes à faire… du bénévolat. Ceux qui pratiquent  également la réligion du madelinisme sylvicole et qui venère avec moi le grand arbre qui poussera jusqu’au ciel me comprendront… Mais finalement je ne regrette pas et les quarante grands CAC (Chevreuils Au Cigare)  me pardonneront. Pourquoi donc me direz vous? Parce que je suis ravi d’animer le nouveau club de dégustation de Toul, les Passion’Nez du vin et parce que, sincèrement, l’équipe me plait beaucoup! On a de tout : un bureau plein de charmes, un restaurateur passioné, un distillateur des plus curieux, un vétérnaire qui boira du lait quand les vaches boufferont du raisin, de la jeunesse, de l’expérience… j’en passe et des moins tristes!! Et en plus! rien que pour me faire plaisir, cerise sur le gâteau, olive dans la vodka martini, femme a poil au fond du verre de saké ou en encore sauce au poivre sur la basse cote, un noyau issu du monde agricole! Quand on connait mon attachement à ce milieu, on imagine à quel point ça peut me faire plaisir. C’est pourquoi dorénavant je publierai le compte rendu de chacune de nos dégustations mensuelles. Voici la première, où quatre vins ont servi de support à une initiation à la dégustation :

Premier vin : Gewürztraminer Médaille d’or Edouard Leiber 2010.

Dur de se lancer pour la premiere fois… les commentaires n’ont pas vraiment fusé… La couleur est jaune , or soutenue, ce qui est cohérent avec le cépage. Le nez est très expressif et encore une fois très typique du gewûrz (on se demande qui a choisi les vins, mais ça tombe plutôt bien!) avec son registre classique et exhubérant de litchi, de jasmin, de fruits confits et de cumin. La bouche est plutôt bien équilibrée, pas forcément trop sucrée, manquant un poil d’acidité, avec de jolis amers qui tire la bouche en longueur et qui signe certains cépages comme le gewûrz ou les muscats. Un vin très plaisant et simple d’accès.

Second vin : La reserve d’Amélie, Beaujolais , Moulin à vent du Domaine Charvet.

Je gardais un bon souvenir du 2008, le 2009 decevra un peu. Mais pas au point de tirer des tronches de cent pieds de long!!! Vous croyez que je vous ai pas vu? Les regards déçus à l’annonce d’un vin du beaujolais!!! C’est très vilain d’avoir des a priori, positifs comme négatifs d’ailleurs. Bref la couleur a semblé suspecte, effectivement c’était un grenat à reflets violets légers un peu trop évolué au regard du millésime récent. Pourtant il a un joli nez, gourmand, sur la fraise, la groseille à maquerau le cassis et le clou de girofle. Malheureusement un peu alcooleux et terreux. Sur une trame un peu trop acide mais bien concentrée, les tannins sont serrés et la bouche moyennement longue.

Au final qualifié de « vinasse » et  d’ « assez commun » par certain, nous dirons que le jugement fut plutot partagé.

Troisieme vin : Cuvée Alfred, effervescent lorrain de la Maison Laroppe.

Couleur plus pâle que les autres, surtout plus pale que le rouge je sais. Avec son nez classique de frangipane, de pamplemousse, de poire, de pomme verte et de chocolat blanc, ce vin a eu un franc succès. Bien dosé, la bouche est très fraiche , désaltérante et d’une bonne longueur.

Quatrième vin à l’aveugle : Saint Véran Jean Dutron.

On vous ne la fait pas!!Aavec deux trois explications mais vos propres perceptions nous sommes arrivés à retrouver l’origine de ce vin : bravo!! D’une couleur très pale et un peu dominé par le boisé, ce vin plait souvent. Le nez luxueusement boisé est marqué par le pain grillé et des notes de fumé et de noisettes qui nous ont aidé à retrouver son origine. L’élevage sur lies lui à apporté beaucoup de gras ; la longueur est belle. La prochaine fois vous regarderez pas la forme de la bouteille…

Le mois prochain à savoir le 9 Novembre Nous découvrirons le Val de Loire, sans doute en plusieurs fois.

DahUuuuUUuut!!

Publicités