Désolé du retard!! Khun mon ordi m’a laché… Je viens de le remplacer par un ordi en bois de tout beauté, la sylvicolité étant l’essence meme des darous.

Réunion un peu particulière puisque notre présidente à voulu tirer les rois pour qu’on deviennent tous copains!! Encore merci à Christian pour les galettes, un vrai régal…

Pour cette cette dégustation les diabétiques étaient dispensés puisque nous dégusterons des liquoreux, mais avant tout nous avons feté l’anniversaire de Claude qui entre fringant dans sa 45 eme année avec une bouteille à l’aveugle

Chapoutier Bila haut, occultum lapidem 2006, cotes du Roussillon

Je l’avais placé en vallée du Rhone Nord, ce qui est loin au niveau géographique et climatologique, mais plutot bon au niveau de la philosophie du vin, puisque Chapoutier est une des trois négociant emblematique de la région. La dominance de syrah et la papatte de la maison m’ont mis dedans… C’est neanmoins un joli vin, qui a plutot bien affonter les années ( ce qui ne fut pas le cas de toute le carton d’apres Claude, p…. de bouchon de liège!!). Une couleur intense et plutot fraiche, un nez très complexe sur l’epice, le poivre, le tabac blond, le cuir, certe, mais d’apres les experts, le cuir de chèvre, la terre après l’orage ; mais aussisur un joli fruit de cassis. La bouche typique des vin de syrah avecses tanins de velours.

Jurançon 2010 je suis pas foutu de me relire

Un vin plutôt joli, sur un nez typique du gros et petit manseng de fruits exotiques, d’ananas, de pèche de pamplemousse, de pomme chanteclerc, toujours d’après les experts et la mangue. Malheureusement la bouche est plutôt dilué, mais l’équilibre est plutot satisfesant.

Muscat de Beaume de Venise Domaine des Bernardins 2010

Un de mes vins préféré depuis longtemps… La présence de muscat rouge teinte un peu le vin, c’est une typicité de la maison Castaud. On retrouve un nez typiquement muscaté dominé par l’abricot et la pèche avec des pointes de coing de litchi et de jasmin. Long concentré gras et subtilement équilibré, c’est toujours une perfection. Le virage vers la note terpènique me déçoit un peu, rendez vous dans 7/8 ans voir s’il vieillit toujours aussi bien.

Le mois prochain nous parlerons de la vallée du rhone sud avec une petit point sur les différents obturateurs, les bouchons.

DaaAAAAAhuUUUuuuut!!!!

Publicités